Inauguration des émissions de radio et de télévision scolaires

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Ce projet prévoit cinq séries d’émissions hebdomadaires de quinze minutes chacune portant sur la physique, les langues parlées et la musique. Pour, le ministre : « Cette initiative qui est due à la collaboration de son ministère, du Département de l’instruction publique et de Radio-Canada revêt d’une valeur symbolique. Elle manifeste la présence, chez ceux qui sont responsables de l’éducation dans cette province, d’un désir très vif et très profond de faire progresser le système d’enseignement québécois et d’utiliser tous les moyens succeptibles d’assurer ce progrès. » En ce sens, cette initiative ne vise pas à remplacer le maître mais à lui offrir des instruments pédagogiques.Ce projet prévoit cinq séries d’émissions hebdomadaires de quinze minutes chacune portant sur la physique, les langues parlées et la musique. Pour, le ministre : « Cette initiative qui est due à la collaboration de son ministère, du Département de l’instruction publique et de Radio-Canada revêt d’une valeur symbolique. Elle manifeste la présence, chez ceux qui sont responsables de l’éducation dans cette province, d’un désir très vif et très profond de faire progresser le système d’enseignement québécois et d’utiliser tous les moyens succeptibles d’assurer ce progrès. » En ce sens, cette initiative ne vise pas à remplacer le maître mais à lui offrir des instruments pédagogiques. Source : Le Devoir, 1 février 1963, p.7.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...