Inauguration du Centre Vidéotron de Québec

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Le départ des Nordiques de la Ligue nationale de hockey (LNH) pour le Colorado, en 1995, laisse un vide dans le paysage sportif de Québec. Parmi les raisons évoquées pour justifier cette décision, il y a la nécessité de construire un amphithéâtre plus spacieux à Québec, susceptible de générer davantage de revenus que le Colisée qui date des années 1940. Cette option est considérée au cours des années 2000, alors que le projet de retour d’une équipe de la LNH à Québec fait son chemin. Le groupe Québecor, dirigé par Pierre Karl Péladeau, est intéressé par le dossier qui bénéficie de l’appui du maire Régis Labeaume, élu pour la première fois en 2007. Un montage financier tournant autour de 400 millions est établi, la grande majorité provenant du gouvernement du Québec et de la Ville de Québec. Le dossier suscite des tensions dans la Vieille capitale et a même des répercussions à l’Assemblée nationale en 2011. Des députés quittent alors le Parti québécois pour protester contre le support accordé à un projet de loi sur les appels d’offre relativement à cette construction. D’autres débats divisent aussi les élus de la Ville de Québec. Le projet est néanmoins sur les rails. Il aboutit à l’été 2015. D’une superficie de 65 000 mètres carré, le Centre Vidéotron est situé sur le boulevard Wilfrid-Hamel, près de l’ancien Colisée. Sa capacité peut varier selon qu’il accueille des spectacles ou du hockey. Dans ce dernier cas, il contient 18 259 sièges. L’inauguration a lieu le 8 septembre 2015 en présence du maire Labeaume et du premier ministre du Québec, Philippe Couillard. Un premier événement sportif a lieu le 12 septembre : une partie de la Ligue de hockey junior majeur du Québec entre les Remparts de Québec et l’Océanic de Rimouski. D’anciens joueurs des Nordiques et d’éditions antérieures des Remparts sont sur place pour souligner le moment (Guy Lafleur, Michel Goulet, etc.). La prochaine étape est l’obtention d’une franchise de la LNH. Un pas est franchi dans cette direction le 28 septembre alors que les dirigeants de Québecor sont à New York pour présenter leur dossier de candidature en vue d’une possible expansion de la ligue. Le départ des Nordiques de la Ligue nationale de hockey (LNH) pour le Colorado, en 1995, laisse un vide dans le paysage sportif de Québec. Parmi les raisons évoquées pour justifier cette décision, il y a la nécessité de construire un amphithéâtre plus spacieux à Québec, susceptible de générer davantage de revenus que le Colisée qui date des années 1940. Cette option est considérée au cours des années 2000, alors que le projet de retour d’une équipe de la LNH à Québec fait son chemin. Le groupe Québecor, dirigé par Pierre Karl Péladeau, est intéressé par le dossier qui bénéficie de l’appui du maire Régis Labeaume, élu pour la première fois en 2007. Un montage financier tournant autour de 400 millions est établi, la grande majorité provenant du gouvernement du Québec et de la Ville de Québec. Le dossier suscite des tensions dans la Vieille capitale et a même des répercussions à l’Assemblée nationale en 2011. Des députés quittent alors le Parti québécois pour protester contre le support accordé à un projet de loi sur les appels d’offre relativement à cette construction. D’autres débats divisent aussi les élus de la Ville de Québec. Le projet est néanmoins sur les rails. Il aboutit à l’été 2015. D’une superficie de 65 000 mètres carré, le Centre Vidéotron est situé sur le boulevard Wilfrid-Hamel, près de l’ancien Colisée. Sa capacité peut varier selon qu’il accueille des spectacles ou du hockey. Dans ce dernier cas, il contient 18 259 sièges. L’inauguration a lieu le 8 septembre 2015 en présence du maire Labeaume et du premier ministre du Québec, Philippe Couillard. Un premier événement sportif a lieu le 12 septembre : une partie de la Ligue de hockey junior majeur du Québec entre les Remparts de Québec et l’Océanic de Rimouski. D’anciens joueurs des Nordiques et d’éditions antérieures des Remparts sont sur place pour souligner le moment (Guy Lafleur, Michel Goulet, etc.). La prochaine étape est l’obtention d’une franchise de la LNH. Un pas est franchi dans cette direction le 28 septembre alors que les dirigeants de Québecor sont à New York pour présenter leur dossier de candidature en vue d’une possible expansion de la ligue. Source : http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/regional/quebec/archives/2015/09/20150908-171111.html  ;
http://www.rds.ca/hockey/canadiens/pousse-par-la-foule-1.2615221  ;
http://www.ledevoir.com/politique/quebec/449917/quebec-au-temple-de-la-nordiques-nation  ;
http://www.lecentrevideotron.ca/fr

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...