Inauguration du nouveau Musée du Québec

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Créé en 1922, et inauguré pour la première fois en 1933, le Musée du Québec est une institution gouvernementale qui a pour mandat de promouvoir et de conserver l’art québécois. L’adoption de la loi qui est à son origine est l’initiative d’Athanase David, le secrétaire de la province. On procédera par la suite à la constitution d’un jury qui sera chargé de faire l’acquisition des oeuvres. En 1920, le gouvernement du Québec a déjà acheté quatre tableaux comme « Le pont de glace à Québec » de Clarence Gagnon. La construction du Musée a débuté en 1928 dans le Parc-des-champs-de-bataille et s’est terminée en 1931. À l’époque, trois institutions y logent : les Archives de la province, le Musée d’histoire naturelle et la Collection d’oeuvres d’art. Le Musée assure également la présence d’oeuvres au rayonnement international en sol québécois grâce à des acquisitions et des expositions itinérantes telles que l’exposition des Impressionistes, celle sur Toutankhamon, Rodin, Kriegoff et autres. Le Musée du Québec possédera, à la fin du XXe siècle, la plus importante collection d’art québécois avec près de 15 000 oeuvres.Créé en 1922, et inauguré pour la première fois en 1933, le Musée du Québec est une institution gouvernementale qui a pour mandat de promouvoir et de conserver l’art québécois. L’adoption de la loi qui est à son origine est l’initiative d’Athanase David, le secrétaire de la province. On procédera par la suite à la constitution d’un jury qui sera chargé de faire l’acquisition des oeuvres. En 1920, le gouvernement du Québec a déjà acheté quatre tableaux comme « Le pont de glace à Québec » de Clarence Gagnon. La construction du Musée a débuté en 1928 dans le Parc-des-champs-de-bataille et s’est terminée en 1931. À l’époque, trois institutions y logent : les Archives de la province, le Musée d’histoire naturelle et la Collection d’oeuvres d’art. Le Musée assure également la présence d’oeuvres au rayonnement international en sol québécois grâce à des acquisitions et des expositions itinérantes telles que l’exposition des Impressionistes, celle sur Toutankhamon, Rodin, Kriegoff et autres. Le Musée du Québec possédera, à la fin du XXe siècle, la plus importante collection d’art québécois avec près de 15 000 oeuvres. Source : Denis Turcotte, dir., Reflets du Québec ; des faits, des dates, des personnalités, Québec, éd. Association Québec dans le monde, Québec, 1990.

Voir en ligne : http://bilan3.usherbrooke.ca/bilan/...