Inauguration du parc King-Edward sur l’île Grosbois

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Les concepteurs du King-Edward veulent conjuguer des éléments des parcs d’amusement traditionnels -manèges, kiosques, salle de danse, hippodrome, etc.- avec des aménagements dont le caractère est plus culturel -bibliothèque, jardin botanique, etc. Lors de la journée inaugurale, on profite de l’occasion pour célébrer la fête des Français. Le Consul de France est d’ailleurs présent lors de cette journée dont le clou est un grand banquet. Les opérations du parc King-Edward prendront fin en 1922. Les concepteurs du King-Edward veulent conjuguer des éléments des parcs d’amusement traditionnels -manèges, kiosques, salle de danse, hippodrome, etc.- avec des aménagements dont le caractère est plus culturel -bibliothèque, jardin botanique, etc. Lors de la journée inaugurale, on profite de l’occasion pour célébrer la fête des Français. Le Consul de France est d’ailleurs présent lors de cette journée dont le clou est un grand banquet. Les opérations du parc King-Edward prendront fin en 1922. Source : La Presse, 15 juillet 1910, p.1-2.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...