Inauguration du stade de soccer Saputo

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

La famille Saputo, qui a fait fortune dans l’industrie de l’alimentation, est associée à l’Impact de Montréal depuis plusieurs années. Cette franchise, qui a vu le jour en 1993, connaît du succès sur le terrain et s’attire la fidélité d’un public grandissant. Cette popularité incite les Saputo à envisager la construction d’un domicile mieux adapté aux besoins de l’équipe qui, à ce moment, dispute ses parties locales au centre Claude-Robillard. Le projet de 15 millions de dollars arrive à terme en 2008. Le nouveau stade Saputo, situé à proximité du stade Olympique, est conçu pour le soccer, mais on prévoit aussi y présenter des spectacles. Sa capacité pourra éventuellement être portée de 13 000 à 20 000 sièges, un atout qui s’avérera indispensable à long terme car les dirigeants de l’Impact considèrent la possibilité de joindre éventuellement la Major League Soccer, un circuit plus prestigieux que la USL. Lors de la partie inaugurale du 18 mai 2008, une brochette de dignitaires, d’athlètes d’autres disciplines et d’artistes sont sur place. La famille Saputo est à l’honneur -Joey est le président de l’Impact- lors de cet événement qui est cependant terni par une température misérable qui incite quelques milliers de détenteurs de billets à rester à la maison. La partie se solde par un pointage nul de 0 à 0. Malgré un lent début de saison, les dirigeants de l’équipe envisagent cependant l’avenir avec optimisme. Une des meilleures franchises de la USL au fil des ans, l’Impact compte sur plusieurs visages de mieux en mieux connus auprès du public québécois comme l’entraîneur Nick De Santis ainsi que les vétérans Patrick Leduc et Mauro Biello.La famille Saputo, qui a fait fortune dans l’industrie de l’alimentation, est associée à l’Impact de Montréal depuis plusieurs années. Cette franchise, qui a vu le jour en 1993, connaît du succès sur le terrain et s’attire la fidélité d’un public grandissant. Cette popularité incite les Saputo à envisager la construction d’un domicile mieux adapté aux besoins de l’équipe qui, à ce moment, dispute ses parties locales au centre Claude-Robillard. Le projet de 15 millions de dollars arrive à terme en 2008. Le nouveau stade Saputo, situé à proximité du stade Olympique, est conçu pour le soccer, mais on prévoit aussi y présenter des spectacles. Sa capacité pourra éventuellement être portée de 13 000 à 20 000 sièges, un atout qui s’avérera indispensable à long terme car les dirigeants de l’Impact considèrent la possibilité de joindre éventuellement la Major League Soccer, un circuit plus prestigieux que la USL. Lors de la partie inaugurale du 18 mai 2008, une brochette de dignitaires, d’athlètes d’autres disciplines et d’artistes sont sur place. La famille Saputo est à l’honneur -Joey est le président de l’Impact- lors de cet événement qui est cependant terni par une température misérable qui incite quelques milliers de détenteurs de billets à rester à la maison. La partie se solde par un pointage nul de 0 à 0. Malgré un lent début de saison, les dirigeants de l’équipe envisagent cependant l’avenir avec optimisme. Une des meilleures franchises de la USL au fil des ans, l’Impact compte sur plusieurs visages de mieux en mieux connus auprès du public québécois comme l’entraîneur Nick De Santis ainsi que les vétérans Patrick Leduc et Mauro Biello. Source : La Presse, 8 mai 2008, p. S1 ; 17 mai 2008, p. S1 ; 20 mai 2008, p. A1, S2 ; 
http://www.montrealimpact.com/index.aspx?language=FR  ;
http://www.radio-canada.ca/sports/soccer/2008/05/19/003-impact-caps-lundi.shtml?ref=rss

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...