Incendie à Rivière-du-Loup

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Le quartier commercial de Rivière-du-Loup est décimé par cet incendie qui originerait d’un court-circuit. La présence d’un vent fort et le nombre de constructions en bois contribuent à étendre le désastre qui ne coûte toutefois aucune vie humaine. On évalue à environ 25 % des propriétés détruites les valeurs assurées, ce qui laisse les 40 familles sur le pavé dans une situation peu enviable.Le quartier commercial de Rivière-du-Loup est décimé par cet incendie qui originerait d’un court-circuit. La présence d’un vent fort et le nombre de constructions en bois contribuent à étendre le désastre qui ne coûte toutefois aucune vie humaine. On évalue à environ 25 % des propriétés détruites les valeurs assurées, ce qui laisse les 40 familles sur le pavé dans une situation peu enviable. Source : La Presse, 2 juin 1926, p.1 et 4 juin 1926, p.1.

Voir en ligne : http://www.bilan.usherbrooke.ca/bil...