Incendie à Terrebonne

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Malgré l’intervention des pompiers qui empêchent le vent de causer une catastrophe encore plus grande, les dommages de l’incendie sont évalués à 500 000 $. Des secours s’organisent à Montréal et dans les environs pour venir en aide aux familles sinistrées.Malgré l’intervention des pompiers qui empêchent le vent de causer une catastrophe encore plus grande, les dommages de l’incendie sont évalués à 500 000 $. Des secours s’organisent à Montréal et dans les environs pour venir en aide aux familles sinistrées. Source : La Presse, 2 décembre 1922, p.1 et 47. Le Devoir, 2 décembre 1922, p.3 et 3 décembre 1922, p.3.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...