Incendie au stade Ontario à Montréal

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

La panique gagne rapidement les spectateurs qui, en se ruant vers le sorties, causent trois morts et une vingtaine de blessés. Les dommages matériels seront pour leur part négligeables.La panique gagne rapidement les spectateurs qui, en se ruant vers le sorties, causent trois morts et une vingtaine de blessés. Les dommages matériels seront pour leur part négligeables. Source : La Presse, 4 août 1942, p.3 et 22.

Voir en ligne : http://www.bilan.usherbrooke.ca/bil...