Incendie du Collège du Sacré-Coeur à Saint-Hyacinthe

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Certains enfants réussissent à échapper au drame, mais les cadavres de plusieurs victimes sont horriblement calcinés. Un témoin de l’incendie, Mme G.-P. Borduas, raconte : « On pouvait voir courir les flammes par les fenêtres et les enfants sauter. Les uns après les autres tombaient dans la neige et se sauvaient ensuite dans toutes les directions. » L’explosion originerait vraisemblablement de la salle des fournaises. Au moment de l’incendie, le Collège de Saint-Hyacinthe comptait 31 religieux, quatre employés et 85 élèves pensionnaires. La ville de Saint-Hyacinthe tiendra une journée de deuil civique en mémoire des victimes.Certains enfants réussissent à échapper au drame, mais les cadavres de plusieurs victimes sont horriblement calcinés. Un témoin de l’incendie, Mme G.-P. Borduas, raconte : « On pouvait voir courir les flammes par les fenêtres et les enfants sauter. Les uns après les autres tombaient dans la neige et se sauvaient ensuite dans toutes les directions. » L’explosion originerait vraisemblablement de la salle des fournaises. Au moment de l’incendie, le Collège de Saint-Hyacinthe comptait 31 religieux, quatre employés et 85 élèves pensionnaires. La ville de Saint-Hyacinthe tiendra une journée de deuil civique en mémoire des victimes. Source : La Presse, 20 janvier 1938, p.1 et 26, 21 janvier 1938, p.1 et 10, et 22 janvier 1938, p.1.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...