Incontestablement, certains des plus beaux textes sur le pays sont du grand Arthur Buies (1840-1901)

, par Jean Provencher

Ce journaliste à la fort belle plume aimait parcourir des régions moins connues du Québec. Il a traversé la Matapédia, a passé du temps dans Charlevoix. Le voici ici dans l’Outaouais supérieur, ému par l’immensité du Nord, terre pour des surhommes. Vouloir peindre le Nord me semble demander un effort excessif, dont je me sens d’autant […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2017/04/0...