Injection de 14,5 millions $ pour la relance de la Gaspésie

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Parmi les projets annoncés, soulignons le Centre d’appels téléphoniques à Gaspé et la mise en place d’un programme d’emplois pour les ex-travailleurs de la papeterie Gaspesia à Chandler. Celle-ci a fermé définitivement ses portes à la fin des années 90, laissant plusieurs centaines de travailleurs de Chandler et des environs dans une situation précaire. Dans le cas de la Gaspésia, Landry affirme que le gouvernement travaille « sur trois dossiers sérieux pour la relance, avec une entreprise privée, le Fonds de solidarité, une coopérative de travailleurs. Nous les faisons cheminer le plus vite possible. Je n’en préfère pas un pour le moment. L’usine sera cédée au meilleur projet. »Parmi les projets annoncés, soulignons le Centre d’appels téléphoniques à Gaspé et la mise en place d’un programme d’emplois pour les ex-travailleurs de la papeterie Gaspesia à Chandler. Celle-ci a fermé définitivement ses portes à la fin des années 90, laissant plusieurs centaines de travailleurs de Chandler et des environs dans une situation précaire. Dans le cas de la Gaspésia, Landry affirme que le gouvernement travaille « sur trois dossiers sérieux pour la relance, avec une entreprise privée, le Fonds de solidarité, une coopérative de travailleurs. Nous les faisons cheminer le plus vite possible. Je n’en préfère pas un pour le moment. L’usine sera cédée au meilleur projet. » Source : La Presse, 13 mai 2000, p. A16.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...