Inondations d’envergure au Québec

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Longueuil, Saint-Lambert et Montréal-Sud sont particulièrement affectés par ces inondations qui s’expliquent par des pluies, le dégel, un printemps hâtif et la formation d’embâcles. À Sherbrooke et Saint-Hyacinthe, où les eaux menacent également de déborder, la population en est quitte pour une bonne frousse.Longueuil, Saint-Lambert et Montréal-Sud sont particulièrement affectés par ces inondations qui s’expliquent par des pluies, le dégel, un printemps hâtif et la formation d’embâcles. À Sherbrooke et Saint-Hyacinthe, où les eaux menacent également de déborder, la population en est quitte pour une bonne frousse. Source : La Presse, 20 mars 1945, p.3 et 21.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...