J’adore les drosophiles

, par Jean Provencher

Elles me font bien rire. Au Québec, on les appelle les mouches à fruit. Il suffit que je dépose des fruits, hiver comme été, sur le comptoir pour que, bien rapidement, elles apparaissent, peu nombreuses cependant. Souvent seulement une d’ailleurs. Et elle vit avec moi. Depuis quatre jours, je vis surtout à l’autre bout de [...]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2013/12/0...