J’aime beaucoup ce qu’arrive à aller chercher dans la langue de chez nous la poète et romancière de Québec, Isabelle Forest

, par Jean Provencher

Voyez ici la succession d’images. une odeur la réchauffe le café moulu par la mère dans la pièce voisine elle colle sa joue sur le bois de la porte perçoit les respirations de la mère autant de craquements du monde elle récite pour elle-même le nom de chaque pierre au jardin retrouve le fouillis […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2018/05/1...