L’Église et l’État, de Taschereau à Duplessis : mythes et constructions historiques

Alexandre Dumas
| :
La recherche sur les relations entre l’Église catholique et l’État québécois à l’époque de Maurice Duplessis est, à ce jour, encore embryonnaire. Maintes perceptions contemporaines ont été élevées au rang de réalités historiques sans que des recherches aient d’abord été menées. À défaut d’avoir accès aux sources, nous avons accepté les récits contestés de Robert Rumilly et de Conrad Black lorsqu’ils présentaient une certaine vision de la réalité conforme à nos préjugés. C’est notamment le cas en ce qui concerne l’opposition du clergé à Louis-Alexandre Taschereau, son soutien à Maurice Duplessis et l’entente supposée entre l’Union nationale et l’épiscopat. Le présent article vise à faire le bilan historiographique de cette question.
| :
Current research on the relationship between the Roman Catholic Church and the Quebec State during the Duplessis era remains in an embryonic state. Contemporary perceptions related to Duplessis and the Church rarely rest on historical research, but they have nevertheless been elevated to the rank of facts. In the absence of accessible primary sources, the debatable accounts of Robert Rumilly and Conrad Black have been accepted as fact because they correspond to widely accepted prejudices. This is particularly the case when it comes to the clergy’s opposition to Louis-Alexandre Taschereau, to its support for Maurice Duplessis, and to the supposed agreement between the Union nationale and the episcopate. The present article seeks to give a historiographic overview of these issues.

Voir en ligne : http://id.erudit.org/iderudit/1041784ar