L’enjôleuse

, par Jean-Louis Lessard

Marie-Anne Perreault (madame Elphège Croff), L’enjôleuse, Montréal, Édouard-Garand, 1928, 58 pages + Supplément
de 13 pages (Illustrations d’Albert Fournier) (coll. Le roman canadien no 45)

Dans un rang de Saint-Paulin. Marielle et Marc
sont fiancés. Comme Marc n’a pas un sou qui l’adore, il décide d’aller en ville
pour gagner quelque argent avant d’épouser Marielle. À Québec, il retrouve

Voir en ligne : http://laurentiana.blogspot.com/201...