L’histoire se passe à Saint-Jean-d’Iberville

, par Jean Provencher

Le quotidien montréalais L’Étendard y va de cette nouvelle le 1er mars 1884. Mardi dernier, un Sauvage logeait chez M. Racine, hôtelier, de cette ville. Cet enfant des bois venait ici dans le but d’exhiber un magnifique orignal (élan) qu’il a capturé. Cet animal est très doux et s’apprivoise facilement. À l’état sauvage, il est […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2015/03/0...