L’homme d’un grand intérêt pour la musique et le chant

, par Jean Provencher

J’aime beaucoup Ernest Gagnon (1834-1915), guère connu malheureusement. La Ville de Québec lui a rendu hommage en apposant une épigraphe sur un des lieux où il a habité, au 14, rue Hébert, dans le Vieux-Québec. Il a étudié le piano, fut compositeur, organiste, pédagogue, et même folkloriste, le premier de ce type au Québec. On […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2014/04/1...