LA NOUVELLE ANNÉE (Trudel)

, par Jean-Louis Lessard

Oui, l’aiguille du temps, de son geste implacable
Faisant un nouveau tour sur le cadran moqueur,
Marque un an ; et son poids pénètre, impitoyable,        Jusqu’au cœur.

Qu’a donc fait ce tyran de nos heures joyeuses ?
Que n’a-t-il effacé pour nous, pauvres humains,
Avec les jours joyeux les heures malheureuses       Des chemins ?

Où donc sont envolés ces plaisirs de notre âme,

Voir en ligne : https://laurentiana.blogspot.com/20...