LES ÉTRENNES

, par Jean-Louis Lessard

Le père, à son
travail, depuis un mois, médite :C’est décembre ; bientôt viendra le Jour de l’An.Or, que donner au cher petit, à la petite,En retour des baisers cueillis sur leur front blanc...

Un choix
d’étrennes, c’est parfois un peu troublant :
Le cœur, riche, choisit ; pauvre, la bourse hésite...
Un soir, le père accourt, tout joyeux, à son gîte :
L’achat est fait. C’est neuf, gentil,

Voir en ligne : https://laurentiana.blogspot.com/20...