La corvée du déménagement

, par Jean Provencher

En 1900, on répète dans la presse québécoise que « trois déménagements coûtent autant qu’un incendie » ou « trois déménagements valent un feu ». Mais l’adage n’a pas d’effet ; il est même permis de croire que les Québécois, du moins urbains, aiment le changement de logis. Et l’événement se produit autour du 1er mai. Invariablement, cela fait la […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2016/05/0...