La fin des loups-garous

, par Jean-Louis Lessard

Madeleine Ferron, La fin des loups-garous, Montréal, HMH, 1966, 189 pages. (Coll. L’Arbre)

En 1964, en Beauce. Antoine Charbonneau, 40 ans, vit avec sa femme Julia, malade. Leur mariage bat de l’aile, et il en a toujours été ainsi. Julia s'est réfugiée dans la religion ; et Antoine, dans son travail : il achète des terres abandonnées qu’il revend ou replante. 

Rose Caron, une bonne de 20

Voir en ligne : https://laurentiana.blogspot.com/20...