La fondation de Québec Dix journées qui ont fait le Québec Le 3 juillet 1608...

, par 2e bataillon du régiment de la Sarre

La fondation de Québec
Dix journées qui ont fait le Québec

Le 3 juillet 1608

Si Samuel de Champlain a pu établir une habitation française à Québec en 1608, c’est que, dès 1603, il avait obtenu à Tadoussac du grand chef montagnais (innu) Anadabijou l’autorisation de le faire. Champlain avait alors fait le serment de prêter main-forte aux Montagnais dans leur guerre contre les Iroquois.

Le futur « père de la Nouvelle-France » avait fait sa première traversée à bord d’un navire commandé par François Gravé du Pont, autre personnage important : ses activités de traite l’avaient mené jusqu’à Trois-Rivières dès 1599, et on estime que c’est à lui que l’on doit le toponyme de Québec. Il restera l’ami fidèle de Champlain.

L’entreprise de l’habitation de Québec corres­pond à un changement de stratégie des Français, qui s’étaient d’abord établis en Acadie, à l’île Sainte-Croix (Maine), puis à Port-Royal (Nouvelle-Écosse). Les conditions très difficiles de ces implantations éphémères les avaient incités à tourner leurs regards vers la vallée du Saint-Laurent et Québec, site que Champlain avait toujours favorisé. Le projet est financé par l’incontournable « premier colonisateur de la Nouvelle-France », Pierre du Gua de Monts, qui avait fait de Champlain son lieutenant.

TENTATIVE D’ASSASSINAT

Peu après son arrivée à Québec, Champlain échappe de justesse à une tentative d’assassinat qui aurait pu tout changer : des Basques qui s’adonnaient au commerce de la fourrure malgré l’interdiction royale voulaient empêcher à tout prix l’établissement d’un poste de traite à l’ouest que Tadoussac. La tête du chef des comploteurs, Jean Duval, sera mise sur une pique.

Après des débuts prometteurs dans un lieu fertile et poissonneux, le premier hivernement des nouveaux habitants de Québec est catastrophique. La majorité des hommes meurent des « maladies de la terre », scorbut ou dysenterie. En juin 1609, soit un an après la fondation, il ne reste que 9 des 28 occupants initiaux.

L’habitation de Québec se développera néanmoins, quoique très lentement : ce ne sera vraiment qu’en 1618 que Champlain deviendra le chef d’une véritable colonie de peuplement dont l’histoire ne faisait que commencer…

Pour en apprendre plus sur la journée du 3 juillet 1608 et sur ses conséquences, lire La fondation de Québec : les Français s’installent en Amérique du Nord, le chapitre que signe l’historien Jacques Lacoursière dans Dix journées qui ont fait le Québec (VLB éditeur).

http://www.journaldemontreal.com/2013/11/30/la-fondation-de-quebec

Hommage à Samuel de Champlain !

Voir en ligne : http://www.facebook.com/permalink.p...