La maison du coteau

, par Jean-Louis Lessard

Joseph Provost, La maison du coteau, Montréal, L. E. Rivard, 1881, 96 pages. J’ai lu beaucoup de romans québécois, mais aucuns ne ressemblent à la Maison du coteau. Je n’ai jamais vu, dans la littérature québécoise, une telle charge contre la religion catholique. Et on se demande comment il se fait que ce roman ne se soit pas attiré les foudres des autorités ecclésiastiques. Se peut-il qu’en 1881

Voir en ligne : https://laurentiana.blogspot.com/20...