La réincarnation d'Isaïe Lampron

, par noreply@blogger.com (Le Flâneur)


Né le jour du décès de son frère homonyme


Il était d'usage courant au Canada français, où les naissances étaient nombreuses, que l'on redonne au nouveau-né le prénom d'un enfant décédé. Cette tradition a perduré jusqu'au début du vingtième siècle. J'ai déjà vu des familles qui ont donné le même prénom une troisième fois. C'est d'ailleurs une source de confusion pour les généalogistes.

Le cas d'Isaïe Lampron est unique parce que son frère homonyme est décédé le jour même de sa naissance. Les deux actes se suivent dans le registre de la paroisse de Saint-Boniface de Shawinigan en date du 18 mai 1877. La probabilité d'une telle coïncidence est infime.

Le premier Isaïe


Isaïe Lampron, fils d'Olivier et de Marie Caron, est décédé le 16 mai 1877 à l'âge de 15 mois. Voici son acte de sépulture :





Le deuxième Isaïe


Isaïe Lampron est né le 16 mai 1877 à Saint-Boniface, fils d'Olivier et de Marie Caron. Voici son acte de baptême :



Ce deuxième Isaïe n'a pas vécu longtemps non plus. Il a été inhumé dans le cimetière de Saint-Boniface de Shawinigan le 13 septembre 1898, mort à l'âge de 21 ans.

Un an plus tôt, il avait épousé Virginie Lampron, fille de Benjamin et de Dina Melançon, le 23 juin 1897 à Manchester dans le New Hampshire. Les mariés étaient petits cousins. Virginie s'est remariée deux fois : avec Élisée Cantin en 1901 à Manchester, puis avec Joseph Girardin en 1912 à Grand-Mère, près de Shawinigan. Elle est décédée à Grand-Mère le 5 mai 1964 à l'âge de 85 ans.

Voir aussu sur ce blog : Les prénoms bibliques.

Voir en ligne : http://www.lecarnetduflaneur.com/20...