La saignée du pain

, par Jean-Louis Lessard

Jean Gauguet, La saignée du pain, Montréal, Atys, 1963, n.p.Le second recueil de Jean Gauguet est assez différent du premier (Cendres de sang). L’ambition esthétique est plus grande : certains poèmes sont même tout à fait surréalistes.Dans « Atomitude », la première partie, Gauguet dénonce toutes les violences, à commencer par la guerre : « Tel un poignard à haute voix / nous dénonçons la guerre

Voir en ligne : https://laurentiana.blogspot.com/20...