La traversée des grandes savanes de Stanfold

, par Jean Provencher

Au cours des 25 premières années d’existence de Saint-Calixte-de-Somerset (Plessisville) et de Saint-Eusèbe-de-Stanfold (Princeville), dans les Bois-Francs, on était bien isolé. Pas de route pour en sortir. « Prisonniers au milieu des bois, écrit Charles Trudelle, comme sur une île au milieu de la mer, [les colons] ne pouvaient attendre de secours de personne. » Uniquement la [...]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2013/11/2...