La vie rocambolesque de Louise Vanasse

, par Instantanés

Le Fonds Famille Bourassa (P266) contient les portraits de personnages historiques québécois et de gens ordinaires. On y retrouve entre autres la photographie d’un homme jouant de la flûte, mais qui serait, selon des notes inscrites à l’endos, le portrait de Louise Vanasse.

06M_P266S3SS1P30

Louise Vanasse, vers 1880. BAnQ Vieux-Montréal (P266,S3,SS1,P30). Photographe non identifié.

 

Née en 1805, fille de Louis Vanasse dit Vertefeuille et de Marie Louise Doucet, cette femme était destinée à une vie paisible avec son époux Alexis Pichette. Mais le destin en a voulu autrement : abandonnée par son mari et après la perte de ses deux enfants, Louise Vanasse – qui n’utilisa jamais le patronyme de son mari – quitta son village pour une vie d’aventures, de voyages et de découvertes. Grande et forte, elle n’eut aucune difficulté à trouver un emploi comme matelot à bord d’un steamer (bateau à vapeur) qui reliait Halifax à Liverpool en Angleterre. Habillé comme ses compagnons, nul ne sut pendant les dix-huit années qu’elle vécut sur la mer, qu’elle était femme.

À 66 ans, Louise Vanasse était de retour à Louiseville ; elle vivait seule, pêchait sur les eaux du fleuve Saint-Laurent et le soir, à l’auberge, elle se colletait aux hommes et aimait exhiber sa force en tirant au poignet. Le curé n’aimait pas l’accoutrement de sa paroissienne et tenta de la convaincre de s’habiller comme toute bonne chrétienne. Louise ne céda qu’en partie : elle accepta de porter la jupe, mais uniquement sur son pantalon !

Louise, elle s’éteignit en 1890 à l’âge très respectable de 85 ans après avoir vécu la vie qu’elle désirait, une vie pleine d’aventures et de découvertes. Et bien qu’il ne reste de sa vie que cette photographie, elle a laissé assez d’éléments pour intéresser un écrivain, un cinéaste ou un dramaturge, qui sait ?

 

Denyse Beaugrand-Champagne, archiviste de référence – BAnQ Vieux-Montréal

Cet article La vie rocambolesque de Louise Vanasse est apparu en premier sur Instantanés.

Voir en ligne : http://blogues.banq.qc.ca/instantan...