Le Bas-du-Sault de Montmorency (avant 1889)

, par Jérôme Ouellet

  Au début du XIXe siècle, la chute Montmorency, déjà bien connue des peintres topographes britanniques pour son charme pittoresque, est convoitée pour son potentiel énergétique. En 1811, John Goudie, constructeur de navires à Québec, s’associe au marchand Henry Black pour exploiter au Bas-du-Sault une scierie dont le moulin est alimenté par la force […]

Voir en ligne : https://histoireurbaine.wordpress.c...