Le Laboratoire au 70e congrès de l’IHAF

, par Beaulieu, Marion

Du 19 au 21 octobre 2017, l’UQAM accueillait le 70e congrès de l’Institut d’histoire de l’Amérique française (IHAF) ayant pour thème Rencontres et échanges en Amérique française. Le Laboratoire d’histoire et de patrimoine (LHPM) a participé à l’événement à travers l’implication de ses membres au sein du comité d’organisation, le parrainage d’une séance, les nombreuses contributions de ses chercheurs et le soutien aux présentations d’adjoints et d’adjointes de recherche.

Ce rendez-vous scientifique annuel d’importance a été orchestré par un comité scientifique composé de plusieurs membres du Laboratoire. Présidé par Dany Fougères, professeur au Département d’histoire de l’UQAM et chercheur au Laboratoire, le comité comptait notamment parmi ses rangs Mario Robert, Chef de la Section des archives de la Ville de Montréal et membre du bureau de direction du LHPM ainsi que Martin Petitclerc et Magda Fahrni, également professeurs au Département d’histoire de l’UQAM et collaborateurs du LHPM.

Le congrès a été lancé le jeudi 19 octobre par la tenue d’une table ronde sur l’œuvre de Paul-André Linteau présidée par Jean-Claude Robert, professeur émérite de l’UQAM et membre du Laboratoire, et réunissant Joanne Burgess, Michèle Dagenais de l’Université de Montréal et Serge Jaumain de l’Université Libre de Bruxelles. Les participants avaient la lourde responsabilité d’examiner la carrière de M. Linteau ainsi que l’apport de ses travaux à l’histoire du Québec contemporain et à l’histoire de Montréal. Au terme de l’exercice, c’est avec émotion que Paul-André Linteau a adressé quelques mots de remerciements aux historiens et historiennes réunis pour l’occasion.

Le vendredi 20 octobre, une séance intitulée « Montréal : planification, développement et liaisons », organisée et parrainée par le LHPM, réunissait quatre membres du Laboratoire. Harold Bérubé, professeur à l’Université de Sherbrooke , a présenté la conférence « Le ‘’Golden Square Mile’’, espace urbain en mutation (1945-1980) », Yvon Gagnon, doctorant et adjoint de recherche, a partagé les résultats de ses recherches sur le parc manufacturier Frothingham et & Workman de Côte-Saint-Paul en banlieue de Montréal, William Gaudry, doctorant et adjoint de recherche, a livré une analyse des facteurs de faisabilité du pont tunnel Louis-Hyppolite-La Fontaine alors qu’Amélie Roy-Bergeron, candidate à la maîtrise et adjointe de recherche, a prononcé une communication intitulée « À l’ombre de la grande ville : De Lorimier, 1895-1909 » portant sur les rapports entre cette municipalité et Montréal. Au même moment, Maude Labonté, adjointe de recherche au Laboratoire, dévoilait les résultats de recherches menées dans le cadre de son mémoire de maîtrise sur les recettes d’influence internationale proposées aux lectrices de La Revue moderne pendant les années 1950.

Plusieurs membres de l’équipe ont aussi partagé les résultats de leurs travaux le samedi 21 octobre, lors de la dernière journée du congrès. Alain Roy, organisateur de la séance « Montréal : capitale politique au milieu du XIXe siècle » présidée par l’Honorable J. Michel Doyon, Lieutenant-gouverneur du Québec, y est également intervenu. Sa communication, « L’aube de ‘’l’ère factuelle’’ ? L’Empire, le Canada et les pratiques documentaires à l’âge victorien de l’information, 1840-1850 », portait sur l’émergence de stratégies étatiques de collecte et d’organisation d’informations dans la province du Canada. Léon Robichaud, professeur à l’Université de Sherbrooke et codirecteur du Laboratoire, a quant à lui prononcé une communication intitulée « Mener l’enquête judiciaire en Nouvelle-France : le procès de Jean-Baptiste Goyer dit Bélisle à Montréal en 1742 ». En après-midi, Amélie Grenier, membre étudiante, a présenté les résultats de ses recherches de maîtrise sur la régulation des utilisateurs et des trafiquants de drogues non-médicales à Montréal entre 1920 et 1929. Enfin, Marion Beaulieu, responsable des communications et du site Web au Laboratoire, a livré une présentation sur le sport cycliste à Montréal, de 1878 à 1942.

The post Le Laboratoire au 70e congrès de l’IHAF appeared first on Laboratoire d'histoire et de patrimoine de Montréal.

Voir en ligne : https://lhpm.uqam.ca/nouvelle/labor...