Le Laboratoire participe à la conversation

, par Véronika Brandl-Mouton

Du 1er au 7 juin 2019, plusieurs membres de l’équipe du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal (LHPM) se sont rendus à Vancouver pour participer au congrès Conversations à travers le temps, l’espace et les cultures de la Société historique du Canada.

Proposée par le Laboratoire, la séance De la conversation à la coproduction : quand les chercheurs universitaires et les acteurs du patrimoine se penchent sur l’histoire de Montréal a eu lieu le lundi 3 juin 2019 et a été présidée par Harold Bérubé, chercheur régulier au LHPM et professeur au Département d’histoire de l’Université de Sherbrooke.

Elle a débuté par la présentation de Jean-François Palomino, coordonnateur des collections patrimoniales à Bibliothèque et Archives nationales du Québec, et de Léon Robichaud, codirecteur du LHPM et professeur au Département d’histoire de l’Université de Sherbrooke. Intitulé « From List to Map : Improving Access to the Montréal Fire Insurance Plans », l’exposé a été consacré à l’exercice, étendu sur plusieurs années, de géoréférencement des plans d’assurance-incendie de Montréal et à la carte-index interactive des volumes et des plans. Cette dernière est accessible au public depuis le printemps 2018 et facilite grandement l’accès aux riches documents.

Joanne Burgess, directrice du LHPM et professeure au Département d’histoire de l’UQAM, et Alain Gelly, historien, Direction de l’archéologie et de l’histoire à l’agence Parcs Canada ont enchaîné avec la communication « The Lachine Canal Revisited : A Spatial and Visual Analysis of the Canal’s Maritime Past ». Le tandem a présenté le vaste chantier de recherche mené en collaboration entre le LHPM et Parcs Canada qui, depuis 2012, vise à reconstituer l’évolution du secteur portuaire du canal. Pour ce faire, cinq années témoin (1880, 1890, 1913, 1950 et 1964) et les principales marchandises transitées ont été retenues. Les données historiques géospatialisées ont été intégrées dans le Système de Cartographie de l’HistoirE de Montréal (SCHEMA).

Enfin, la séance s’est clôt par la présentation de Louise Pothier, conservatrice et archéologue en chef à Pointe-à-Callière, et d’Alain Roy, historien et conseiller en politiques à Bibliothèque et Archives Canada. Dans le cadre de leur exposé, intitulé « Montréal’s Parliament : Mobilizing History and Archeaology through Digital Technology to Reconstitute the Complexity of a Heritage Site », ils se sont entretenu du projet Le marché Sainte-Anne, le Parlement et Montréal-Capitale : nouveaux regards et reconstitution 4D. Menés par des historiens et des archéologues, ces travaux s’appuient sur une démarche de géoréférencement qui se déploie à travers trois échelles et mobilise la plateforme SCHEMA. Ces recherches cherchent à mieux comprendre et à mettre en valeur l’histoire et les traces de ce site emblématique qui demeure relativement méconnu.

The post Le Laboratoire participe à la conversation appeared first on Laboratoire d'histoire et de patrimoine de Montréal.

Voir en ligne : https://lhpm.uqam.ca/nouvelle/le-la...