Le Montréal de Pehr Kalm et Madame Bégon

, par noreply@blogger.com (P.-F.-X.)

Pour les professeurs et les étudiants, le mois de janvier annonce la reprise des activités universitaires. Nouveau semestre, nouveaux cours. Certains professeurs ayant pris l'heureuse habitude de se servir de blogues comme outils d'enseignement, il nous est permis de goûter aux thématiques qu'ils proposent cette année.

Le cours qu'offre Léon Robichaud à l'Université de Sherbrooke, sous la cote HST 650 (Activité de recherche), me semble particulièrement intéressant. Le contenu de ce cours varie à chaque année ; cette année, Léon le consacre au "Montréal de Pehr Kalm et Madame Bégon".

Léon, pour les lecteurs qui ne le connaisseraient pas déjà, est spécialiste de la société et de l'espace urbain montréalais aux XVIIe et XVIIIe siècles, mais aussi de la technohistoire, c'est à dire de l'informatique appliquée à la discipline historique. Il est notamment l'un des architectes de l'excellent "La torture et la vérité : Angélique et l'incendie de Montréal", un site Web développé il y a quelques années dans le cadre de la série pédagogique des Grands mystères de l'histoire canadienne. Léon est, par ailleurs, très sympa. 

Ceux d'entre nous qui n'avons pas la chance d'être étudiants à Sherbrooke en 2014 pourront tout de même suivre le progrès du cours dans une certaine mesure via le blogue (http://technohistoire.info/carnet/) et le fil twitter de Léon (@technohistoire). Un avant-goût : le schéma qu'il a préparé afin de faire comprendre à ses étudiants l'entourage de Madame Bégon.



Schéma des relations entre les proches Marie-Élisabeth Rocbert
de la Morandière alias Madame Bégon. (C) Léon Robichaud.


P.-F.-X.

Voir en ligne : http://charlevoixnf.blogspot.com/20...