Le Royal 22e Régiment termine en beauté en Europe

, par La Rédaction

Selon Québec Express

ANDRÉ ST-PIERRE

C’est par un défilé sur les Champs-Élysées, à Paris, et une cérémonie de ravivage de la flamme sur la tombe du Soldat inconnu, sous l’Arc de triomphe, que les soldats du Royal 22e Régiment ont mis un terme aux festivités en Europe visant à souligner le 100e anniversaire de leur formation.

La cinquantaine de représentants du Royal 22e, qui compte au total environ 5000 soldats réguliers et réservistes, ont commencé leur tournée européenne le 11 juillet, en Grande-Bretagne, pour ensuite se rendre en Belgique et en France.

Ils ont notamment monté la garde au palais de Buckingham, à Londres, participé au défilé militaire de la fête nationale belge, à Bruxelles, et visité plusieurs champs de bataille où le Royal 22e Régiment s’est démarqué durant la Première Guerre mondiale.

La journée de samedi, dernière journée de festivités avant le retour du régiment au Canada, a été particulièrement chargée et fertile en émotions. « Nous avons en matinée assisté à une messe aux Invalides, à Paris, pour ensuite nous recueillir au tombeau du maréchal [Ferdinand] Foch, qui a été le premier colonel du Royal 22e », a indiqué le brigadier-général Richard Giguère, qui est aussi président du conseil d’administration du Royal 22e Régiment, en entrevue téléphonique avec l’Agence QMI.

« Le défilé et le ravivage de la flamme ont été assez impressionnants, a ajouté le brigadier-général. Un contingent français, des représentants des anciens combattants français et l’ambassadeur canadien en France, Lawrence Cannon, participaient avec nous à la cérémonie. »

Les moments les plus marquants de la tournée ont été la visite des divers champs de bataille, dont ceux d’Ypres et de Passendale, en Belgique, et de Vimy, en France.

« Voir les noms de nos collègues écrits dans la pierre, c’est très émouvant, a précisé le brigadier-général Giguère. C’est comme si on marchait dans les pas de nos anciens. Nous avons honoré nos morts, des jeunes hommes couchés pour toujours dans le sol français et belge. »

ACCUEIL CHALEUREUX

Partout où ils sont passés, les hommes du Royal 22e Régiment ont reçu un accueil chaleureux. « Les Britanniques, les Belges, les Français nous ont reçus comme des frères d’armes », a ajouté M. Giguère.

« Mes hommes reviendront avec la tête pleine de souvenirs, a évoqué Richard Giguère. Ils ont maintenant la tâche d’être les ambassadeurs du régiment. »

DE RETOUR AU PAYS

Le rapatriement du contingent au pays se fera ce dimanche, mais bien d’autres festivités et commémorations du 100e anniversaire se tiendront au Québec et à Ottawa au cours des prochaines semaines pour ce régiment, le seul entièrement francophone au Canada.

Le 4 septembre, on déroulera le tapis rouge au cinéma Impérial, à Montréal, pour le lancement d’un film de l’ONF relatant l’histoire du Royal 22e Régiment.

Les 19 et 20 septembre, à Ottawa, il y aura des activités conjointes avec un autre régiment canadien, le Princess Patricia’s Light Infantry, ainsi que la course annuelle de l’armée, ouverte au public.

Le 17 octobre, une marche du régiment aura lieu dans la ville de Québec tandis qu’un contingent de soldats partira de la base de Saint-Jean à destination de Québec, en traversant des municipalités de la province.

Le 18 octobre, pour conclure cette année du 100e anniversaire, un grand gala aura lieu à Québec, avec dévoilement d’une statue du général Vanier, un des héros du Royal 22e Régiment en France.

Voir en ligne : http://www.lequebecetlesguerres.org...