« Le charmeur de punaises »

, par Jean Provencher

La nouvelle nous arrive de France. On connaissait, en fait d’industries bizarres et fantaisistes, le vernisseur de pattes de dindons, le noircisseur de verres pour éclipses, le découpeur de crêtes de coq, les fabricants d’yeux de poupées, les éleveurs d’asticots, les bergers en chambre, etc. ; mais on ne nous avait pas encore été donné […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2017/09/1...