« Le commerce des immoralités »

, par Jean Provencher

Les autorités semblent décidées à sévir contre ces malfaiteurs qui au moyen de livres et de gravures obscènes corrompent les mœurs et mettent en danger l’avenir moral et social de notre pays. Après la condamnation de Desjardins à Québec, vient celle d’un nommé Côté à Montréal, pour vente de gravures obscènes. Dans cette cause, le [...]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2013/11/1...