Le couvent et la chapelle des Soeurs du Bon-Pasteur (vers 1880)

, par Jérôme Ouellet

  À une époque où la population de Québec doit faire face aux affres des incendies et des épidémies, elle côtoie également la misère. Incapable financièrement de prendre en charge l’assistance aux démunis, l’État doit s’en remettre à l’initiative de groupes laïcs et religieux. Parmi ceux-ci figure la Société de Saint-Vincent-de-Paul de Québec, fondée […]

Voir en ligne : https://histoireurbaine.wordpress.c...