Le croiseur-école Jeanne d’Arc en visite au port de Montréal

, par Instantanés

Le Jeanne d’Arc est un croiseur-école de la Marine française à bord duquel, entre 1931 et 1964, des milliers d’élèves-officiers de marine ont complété leur formation pratique. Ce bâtiment de prestige compte plusieurs croisières autour du monde à son actif dont celle au cours de laquelle il a fait escale à Montréal du 12 au 18 mai 1951. Il est alors presque au terme de son périple de plusieurs mois puisqu’il a quitté Brest au début de novembre 1950 et qu’il va regagner son port d’attache à la fin juin 1951. Pour ce voyage, le Jeanne d’Arc, qui compte à son bord des centaines d’officiers et de marins, est sous le commandement du capitaine de vaisseau Guillaume de Toulouse-Lautrec.

Pendant l’escale, plus de 10 000 Montréalais [1] répondent à l’invitation de visiter le magnifique navire amarré au quai Laurier. Plusieurs événements mondains sont aussi organisés en l’honneur des officiers du croiseur-école battant pavillon français.

Programme des manifestations en l’honneur du croiseur-école Jeanne d’Arc, [mai 1951]. BAnQ Vieux-Montréal (P860,S28).

 

La présence du Jeanne d’Arc accosté au port est d’ailleurs soulignée lors de la fête de sainte Jeanne d’Arc célébrée par l’Union nationale française (devenue Union française) le dimanche 13 mai 1951.

Le Croiseur Ecole « Jeanne d’Arc » à Montréal – Fête de Jeanne d’Arc, [mai 1951]. BAnQ Vieux-Montréal (P860,S23).

 

 

Lettre de gratitude du capitaine de vaisseau, Guillaume de Toulouse-Lautrec, au président de l’Union nationale française (devenue Union française), André Lot, 26 mai 1951. BAnQ Vieux-Montréal (P860,S28).

 

Pendant son court séjour à Montréal, l’enseigne de vaisseau Michel Le Troadec se lie d’amitié avec une jeune femme de 19 ans, Hélène Massicotte, qui lui sert d’accompagnatrice et de guide dans la métropole.

 

Carton d’invitation d’Hélène Massicotte à un cocktail à bord du « Jeanne d’Arc », 17 mai 1951. BAnQ Vieux-Montréal (P944,S25).
Michel Le Troadec et Hélène Massicotte, mai 1951. BAnQ Vieux-Montréal (P944,S25). Photographe : Hélène Beaudry.

 

Michel Le Troadec, mai 1951. BAnQ Vieux-Montréal (P944,S25). Photographe : Hélène Massicotte.

 

Michel Le Troadec offre un insigne du Jeanne d’Arc à Hélène Massicotte.

Insigne du croiseur-école Jeanne d’Arc, [1950]. Collection Hélène M. Stevens.

 C’est avec nostalgie que madame Hélène Massicotte Stevens se souvient, 70 ans plus tard, de sa rencontre avec Michel Le Troadec. Ce dernier a trouvé la mort à Nemours (Algérie) en août 1956. Son corps est inhumé dans la ville de Dinard (Bretagne) auprès de ses parents.

Pierre tombale de Michel Le Troadec et de ses parents à Dinard (Bretagne), avril 2019. Photographe : Pierre Leduc.

 

Marthe Léger, archiviste – BAnQ Vieux-Montréal

Référence :

[1] « 10,000 personnes ont visité le ‘‘Jeanne d’Arc’’ ». Le Canada, 14 mai 1951, p. 3. http://collections.banq.qc.ca/ark :/52327/1730144

En complément :

http://blogues.banq.qc.ca/instantanes/2018/11/14/les-francais-de-montreal-commemorent-leurs-morts/

Voir en ligne : http://blogues.banq.qc.ca/instantan...