Le fleuve, toujours le fleuve dont on se préoccupe

, par Jean Provencher

Nous sommes à Montréal. Quantité de curieux se sont rendus hier sur la digue pour se rendre compte de l’état du fleuve. La glace est toujours solide, mais le travail de désagrégation est en bonne voie. Un courant assez fort circule au bord de la rive. L’eau n’a monté que de deux pouces et on […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2017/04/0...