Le long dépouillement d’un imprimé de manière assidue

, par Jean Provencher

Bien oui, parlons-en. Voilà dans quelques mois quatorze ans que je m’y livre. Et dépouiller la presse quotidienne d’une société pendant de nombreuses années, sur une période bien arrêtée, nous apprend lentement la lecture que cette population fait du monde à ce moment-là, ses occasions de joies, mais aussi ses drames. Et ses quêtes diverses, […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2017/12/1...