Le plaisir des bals de carnaval

, par Jean Provencher

La chroniqueuse Françoise [Robertine Barry] trouve que les carnavals sont toujours trop vite passés et elle prend plaisir ici à participer au bal… pour observer. La Patrie lui donne la parole le 13 février 1893. Tout passe ici-bas, le carnaval aussi. Et, de toutes choses, c’est encore lui qui passe le plus vite. Brusquement, il […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2014/02/2...