Le scandale des commandites

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Le gouvernement fédéral a mis sur pied son programme de commandites en 1997, à la suite des résultats serrés du référendum du 30 octobre 1995 au Québec. Son objectif était d’accroître la « visibilité » du gouvernement au Québec. Doté d’un budget de 250 millions, le programme relevant du ministère des Travaux publics octroyait des sommes d’argent aux organisateurs d’événements, de festivals ou de rassemblements en exigeant d’eux qu’ils placent bien en évidence des symboles canadiens, comme l’unifolié, là où avait lieu leur activité.


La particularité de ce programme, c’est que l’argent qui en provenait transitait par un certain nombre d’agences de publicité, lesquelles se rémunéraient en encaissant des commissions ou des honoraires souvent disproportionnés par rapport au travail effectué. (Dans certains cas, la charge de travail des agences se limitait à transmettre un chèque.) Dans son rapport, Sheila Fraser évalue à 100 millions (issus du budget de 250 millions) les sommes ainsi versées aux agences de publicité.
Le gouvernement fédéral a mis sur pied son programme de commandites en 1997, à la suite des résultats serrés du référendum du 30 octobre 1995 au Québec. Son objectif était d’accroître la « visibilité » du gouvernement au Québec. Doté d’un budget de 250 millions, le programme relevant du ministère des Travaux publics octroyait des sommes d’argent aux organisateurs d’événements, de festivals ou de rassemblements en exigeant d’eux qu’ils placent bien en évidence des symboles canadiens, comme l’unifolié, là où avait lieu leur activité.


La particularité de ce programme, c’est que l’argent qui en provenait transitait par un certain nombre d’agences de publicité, lesquelles se rémunéraient en encaissant des commissions ou des honoraires souvent disproportionnés par rapport au travail effectué. (Dans certains cas, la charge de travail des agences se limitait à transmettre un chèque.) Dans son rapport, Sheila Fraser évalue à 100 millions (issus du budget de 250 millions) les sommes ainsi versées aux agences de publicité.
Source : Radio-Canada, 5 mars 2004, journaliste : Rodrigue bérubé. Adresse URL : http://www.radio-canada.ca/nouvelles/actualite/commandites/

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...