Le temps du cochon

, par noreply@blogger.com (Le Flâneur)

Trois hommes et trois garçons entourent le cadavre d'un porc que l'on vient de saigner, couché sur une table et prêt à découper. Trois d'entre eux tiennent des couteaux posés sur les jarrets et sur la gorge de l'animal.
La boucherie chez Adélard Lavergne au début des années 1920.


Cette photographie a été prise chez mon arrière-grand-père Adélard Lavergne du rang Des Hêtres à Sainte-Flore (aujourd'hui Shawinigan). Il est écrit 1919 au verso, mais la photo me semble un peu plus récente compte tenu de l'âge apparent des garçons qui sont nés en 1905, 1906 et 1909. Disons qu'elle aurait été prise dans la première moitié des années 1920.

La boucherie avait lieu au mois de décembre, quand il faisait assez froid pour conserver la viande jusqu'au printemps.


Adélard Lavergne (1869-1944), fumant la pipe, se tient à droite de la bête. Les hommes et les adolescents que l'on voit sur cette photo étaient des voisins, plus ou moins apparentés par le sang ou par alliance : des Bédard, Dupont et Lafrenière.

En arrière de la table, de gauche à droite : Octave Bédard (1872-1968) et ses deux fils Généré et Germain, de même qu'Armand Dupont dit Le Bleu. Elzéar Lafrenière (1890-1931) est de profil à la droite de la photo.

Au recensement de 1911, Adélard Lavergne, Octave Bédard et Elzéar Lafrenière exploitaient des fermes voisines dans le rang Des Hêtres de Sainte-Flore.

Voir aussi sur ce blogue : La maison d'Adélard Lavergne, Les pionniers de la haute-ville et Azilda donnée en élève.

Voir en ligne : http://www.lecarnetduflaneur.com/20...