Le traitement du fonds La Presse : six années d’efforts !

, par Instantanés

Acquis par BAnQ Vieux-Montréal en 2014, le fonds photographique La Presse comprenait initialement des centaines de milliers d’épreuves et de négatifs. Le traitement des archives a commencé en septembre 2015, au siège social du quotidien, et s’est terminé au courant de l’été 2020 après plusieurs années de traitement dans nos locaux de l’avenue Viger à Montréal. Outre les épreuves et négatifs, ce fonds contient également des épreuves du journal Montréal-Matin (acquis par La Presse en août 1973), des caricatures ainsi que quelques documents textuels. Les épreuves de La Presse couvrent la période de 1880 à 2000 tandis que les négatifs s’échelonnent surtout de 1961 à 2000.

Avant d’entamer le tri, nous devions connaître la méthode de travail des photographes pour comprendre la constitution des dossiers ; ce qui nous a été expliqué par le documentaliste de La Presse, Yves Dugas. Chaque photographe reçoit quotidiennement des « assignations », c’est-à-dire des reportages à documenter : conférence de presse, campagne électorale, prestation artistique, manifestation, cérémonie officielle, événement sportif ou entrevue. À cela peut s’ajouter un fait divers saisi sur le vif par le photographe (incendie, accident de la route, désastre naturel, etc.) ou tout événement d’actualité (arrestation, attentat, etc.). Des épreuves sont tirées à partir de négatifs sélectionnés par le photographe et présentées au chef de pupitre. Au verso des épreuves diffusées sont indiqués les dates de reportage et de publication, le nom de la personnalité ou du sujet et, parfois, la légende parue dans le quotidien. Les épreuves sont classées au nom ou au terme apparaissant au verso des photographies (ex. : René Lévesque, séries éliminatoires, campagne électorale 1976).

 

Verso d’une épreuve du dossier sur Steve Fiset, 6 juin 1971. BAnQ Vieux-Montréal (P833,S2,D1961). Photographie par Jean Goupil.

 

Les épreuves et les négatifs ont été transférés à BAnQ Vieux-Montréal au courant de l’été 2016, après quoi nous avons entrepris la description des dossiers d’épreuves. Durant l’hiver 2016-2017, nous entamions le traitement des négatifs (qui font partie de notre série intitulée « Actualités quotidiennes ») qui s’est échelonné jusqu’en mars 2020. Au final, ce sont donc plus de 28 100 dossiers qui ont été créés dans Advitam.

 

Nouvelle chapelle des pères Franciscains à Chambly, [1920]. BAnQ Vieux-Montréal (P833,S3,D190). Photographie par La Presse.

 

Les documents iconographiques du fonds La Presse illustrent les individus et les événements ayant marqué l’actualité montréalaise principalement, mais aussi provinciale et nationale. Les séries d’épreuves d’avant 1949 documentent aussi des lieux publics, le patrimoine bâti et des paysages de nombreuses municipalités du Québec ainsi que des événements marquants qui y sont survenus. À quelques occasions, des photographes allaient documenter des événements à l’extérieur du pays (obsèques d’Elvis Presley, Jeux olympiques). Rappelons que parmi les nombreux photographes ayant travaillé pour le quotidien, nous trouvons Antoine Desilets, Lucien Desjardins, Michel Gravel, Jean-Yves Létourneau et Bernard Brault.

 

Daniel Johnson et Simonne Monet parmi les délégués canadiens au moment de leur départ pour New York dans le cadre du congrès Pax Romana, 28 août 1939. BAnQ Vieux-Montréal (P833,S1,D772). Photographie par La Presse.

 

Cet ensemble archivistique, déjà exploité par notre institution et par les usagers, possède un potentiel de diffusion pour le grand public et pour les amateurs de recherches de tout horizon. La Presse couvre l’actualité depuis 1884 et ses archives sont autant de témoignages démontrant l’évolution de notre société sur plusieurs fronts qu’ils soient sociologiques, politiques, religieux, sportifs ou culturels.

 

Des citoyens d’une municipalité de la Mauricie saluent le général de Gaulle lors de son passage sur le chemin du Roy, 24 juillet 1967. BAnQ Vieux-Montréal (P833,S5,D1967-0358). Photographie par Michel Gravel.

 

Alors que le traitement est chose du passé, le projet n’est pas pour autant terminé. En effet, une restauratrice nettoie et répare, au besoin, les épreuves tandis que la numérisation des épreuves et des négatifs se poursuit sous la supervision de la Direction de la conservation et de la numérisation.

 

Mireille Lebeau, archiviste – BAnQ Vieux-Montréal

 

En complément :

http://blogues.banq.qc.ca/instantanes/2015/12/02/bientot-a-banq-lactualite-du-20e-siecle-racontee-a-travers-les-photographies-du-journal-la-presse/

Fonds La Presse (P833) https://advitam.banq.qc.ca/notice/642528

Fonds La Presse (CLG50) https://advitam.banq.qc.ca/notice/485580

Fonds Antoine Desilets (P697) https://advitam.banq.qc.ca/notice/611377

Voir en ligne : https://blogues.banq.qc.ca/instanta...