Le vieux mendiant et le rouet

, par Jean Provencher

Il y a un farceur à Napierville, capable de farces pas toujours drôles. Le Franco-Canadien (Saint-Jean-sur-Richelieu) raconte celle-ci le 16 novembre 1888. L’un de ces jours derniers, un mendiant entrait dans une maison des « Étangs » où réside un farceur connu de tous, et notamment des gens du village, pour ses mauvais tours, lequel, pour le […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2014/12/0...