Lentement le mystère s’éclaircit

, par Jean Provencher

Si vous nous suivez depuis un moment, vous savez que le 26 avril, dernier, jour anniversaire de mon acquisition de cette maison en 1976, je trouvais sur la marche basse de ma galerie avant un petit contenant de cuir fait main. Les écureuils l’avaient fait tomber du grenier par une petite planche manquante du larmier. […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2017/11/0...