Les États-Unis sous enquête dans le dossier du conflit pour le bois d’oeuvre

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Les États-Unis impose une importante taxe aux exportations de bois d’oeuvre canadien ce que conteste entre autres les producteurs de bois d’oeuvre québécois. Une interdiction dans certaines provinces canadiennes d’exporter le bois ronds serait la principalement raison de l’imposition d’une redevance américaine. Selon les États-Unis, cette interdiction crée un surplus de bois qui permet de produire du bois d’oeuvre à moindre prix. Cette subvention canadienne déguisée serait de la concurrence déloyale. L’enquête de l’OMC portera sur cette interprétation que font les Américains de ce règlement appliqué en Colombie-Britannique.Les États-Unis impose une importante taxe aux exportations de bois d’oeuvre canadien ce que conteste entre autres les producteurs de bois d’oeuvre québécois. Une interdiction dans certaines provinces canadiennes d’exporter le bois ronds serait la principalement raison de l’imposition d’une redevance américaine. Selon les États-Unis, cette interdiction crée un surplus de bois qui permet de produire du bois d’oeuvre à moindre prix. Cette subvention canadienne déguisée serait de la concurrence déloyale. L’enquête de l’OMC portera sur cette interprétation que font les Américains de ce règlement appliqué en Colombie-Britannique. Source : La Presse, Mardi 12 septembre 2000, D4

Voir en ligne : http://bilan3.usherbrooke.ca/bilan/...