Les Franco-Américains de la Nouvelle-Angleterre découvrent le divorce

, par Jean Provencher

Inexistant chez les catholiques au Québec en 1900 et signe des temps, voilà que certains Franco-Américains commencent à trouver intéressant le divorce. À Montréal, dans sa chronique « Les Canadiens des États-Unis », La Patrie du 4 juillet 1900 y va d’un sous-titre : Le divorce commence à faire des ravages parmi les Canadiens du Rhode Island. À […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2015/07/2...