Les Louis d’or

, par Jean Provencher

Il me semble — ou j’ai rêvé — que le mot diable est disparu de nos journaux d’aujourd’hui par rapport à ceux d’il y a plus de 100 ans. Assez régulièrement alors, le diable réapparaissait. On me dira — et sans doute avec raison — que le diable est toujours là, mais qu’il ne nous […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2014/11/2...