Les correspondances de Chauveau au Courrier des États-Unis, 1841-1849

Lucie Robert
De 1841 à 1849, Pierre-Joseph-Olivier Chauveau (qui signe encore « P. C. », initiales de Pierre Chauveau) agit comme correspondant canadien du Courrier des États-Unis, que dirige alors à New York le journaliste français Théodore-Frédéric Gaillardet. Il y commente la vie politique canadienne et connaît ainsi une certaine notoriété puisque ses articles sont régulièrement reproduits et commentés dans la presse canadienne. Ces correspondances, parmi les premières du journalisme canadien, révèlent la manière dont le jeune Chauveau subsume l’angoisse suscitée par les rébellions ainsi que des traces d’un romantisme politique que sa carrière ultérieure saura éteindre, mais qui permet alors de mieux saisir la genèse de son roman Charles Guérin.

Voir en ligne : http://www.erudit.org/fr/revues/men...