Les établissements d’enseignement supérieur catholiques au Canada : d’hier à aujourd’hui

Pierre Hurtubise
Les institutions d’enseignement supérieur catholiques nées en sol canadien, les unes dès le XIXe siècle, les autres au siècle suivant, ont connu jusqu’aux années 1960 un essor considérable leur permettant d’occuper une place enviable dans le paysage universitaire canadien. Mais la profonde mutation socioculturelle à laquelle le Canada comme tant d’autres pays a dû faire face à partir de ce moment n’a pas été sans affecter ces institutions en termes aussi bien économiques qu’identitaires. Les plus importantes d’entre elles devront assez rapidement se résigner à renoncer à leur caractère confessionnel, dans certains cas par manque de ressources financières, dans d’autres par la simple prise de conscience qu’elles n’étaient plus de fait catholiques. Seules quelques institutions, pour la plupart modestes, réussiront à rester fidèles à leur vocation de départ, et cela, grâce, pour la plupart, à leurs statuts d’institutions fédérées ou affiliées à l’une ou l’autre des grandes universités publiques existantes par le truchement desquelles il leur sera possible d’obtenir des subsides de l’État. Leur avenir n’est pas pour autant assuré.

Voir en ligne : http://www.erudit.org/fr/revues/ehr...